Accueil  >  CAP > Les enseignements et l’évaluation de l’histoire et de la géographie en CAP

Rubrique Pistes pour enseigner

Les enseignements et l’évaluation de l’histoire et de la géographie en CAP

Le 17 avril 2007 - Sylvain Pérot

Ce document fait suite à celui sur les enseignements et l’évaluation de l’histoire et de la géographie en BEP et en Bac Pro publié en 2005. Il en constitue, à la demande de l’Inspection Générale, la suite légitime pour compléter l’état de nos disciplines, dans l’enseignement professionnel.
Contrairement au document précédent qui faisait le bilan de plus de dix d’années de fonctionnement tant pour le BEP que pour le Bac Pro, le travail ci-dessous s’intéresse à une mise en œuvre encore récente (trois ans) sur laquelle il est nécessaire de porter un regard distancié dans le but d’éventuelles modifications des pratiques.

Le nouveau programme de CAP (août 2002) et le retour de l’histoire et de la géographie dans les épreuves de cet examen (juillet 2003) appellent au renouvellement de l’approche des enseignements de nos disciplines et de leur évaluation.

Le programme décliné en termes de thèmes généraux et de sujets d’études, offre une grande liberté
-  aux enseignants, tant dans l’ordre de traitement des thèmes que dans les activités et démarches ;
-  aux élèves et aux apprentis, dans le choix des sujets de dossiers supports de l’oral de l’évaluation certificative.

Le choix d’une certification à l’oral a consisté à faire le pari que les candidats réussiraient ainsi mieux l’épreuve qu’au travers d’un écrit parfois pénalisant et déjà évalué dans la partie de l’épreuve consacrée au français.

Les observations développées dans les pages qui suivent, n’ont aucune prétention à l’exhaustivité. Elles s’appuient sur le dépouillement de sources de taille et de nature diverses.
En ce qui concerne les flux de candidats, l’étude porte sur 40 000 candidats environ (190 000 candidats présents à la session 2005). L’échantillon, de l’ordre de 20 % est représentatif de tous les publics (EPLE, CFA habilités et non habilités, Privé sous et hors contrat, CNED, candidats isolés, GRETA). Les autres analyses s’appuient sur des cahiers de textes des classes de CAP (14 cahiers de textes ont été examinés), des cahiers d’élèves, des progressions d’enseignants, une enquête déclarative menée auprès de professeurs et l’analyse de 71 rapports d’inspection.
Ces documents proviennent de neuf Académies aux caractéristiques fort différentes (Amiens, Créteil, Dijon, Grenoble, Lille, Limoges, Paris, Rennes, Strasbourg).

Nous nous sommes successivement interrogés sur la mise en œuvre de ce nouveau programme dans le cadre de la formation puis sur la nouvelle procédure de la certification. Les thèmes proposés ont-ils donné lieu à une réelle problématisation ? Quels sont les effets de la certification dans le traitement des documents ? Dans l’élaboration des dossiers ? Dans la prestation orale des candidats ?

Composition du groupe
Françoise Blanc (IEN Grenoble), Bernadette Gaignaire (Professeur IUFM Lille), Corinne Glaymann (IEN Amiens puis Créteil), Gérard Labrune (IEN Reims), Georges Legay (IEN Paris), André Lemblé (IEN Strasbourg), Christian Tessier (IEN Rennes), Michel Corlin (IEN Dijon, pilote du groupe)

Pour lire l’intégralité du rapport, téléchargez le document ci dessous

Restez informé